UF5 Politiques sociales  

«  Politiques sociales »

«  Nous ne vivons pas seuls, (sur)vivent à nos côtés des personnes “autres”, handicapées, malades, inadaptées, âgées, étrangères, etc. Car c’est rarement l’individu qui, par choix, s’isole, mais bien nos organisations et fonctionnements sociaux de pays riches, qui, de plus en plus, l’isolent. La promotion libérale de l’individu, que justifierait la primauté de la liberté de chacun, pénalise ceux d’entre nous qui, pour diverses raisons, ont un accès faible ou inexistant aux progrès, notamment à ceux dominés par les techniques et les lois du marché.

Qui sont-ils donc, ces sujets relégués à la périphérie ? Quels espaces occupent-ils ou leur concède-t-on ? Historiquement, les sociétés ont opéré, à leur endroit, trois types de choix politiques : la suppression (de l’euthanasie à l’invisibilisation, en passant par l’eugénisme), la prévention (les manières de prendre soin, d’accompagner, de former), la répression (les diverses formes de contrôle social). Les politiques sociales contemporaines, françaises notamment, jamais anodines, doivent être repensées, à l’heure où prolifèrent, dans un silence assourdissant, d’inquiétantes dérives qui accentuent les formes floues du travail social. Qui sont les travailleurs sociaux d’aujourd’hui ? À quoi participent-ils ? Quel rôle social ont-ils ? (ou leur assigne-t-on ?) »

 Thierry GOGUEL d’ALLONDANS et Pierre LE ROY,

Extrait du manifeste de la collection “Tains sociaux” , Paris, Téraèdre, 2004.

Cet enseignement souhaite répondre à ces questions en abordant les points suivants (six séances de trois heures) :

  1. Les professions et les secteurs historiques du Travail Social
  2. « Pourquoi le Travail Social ? »
  3. « À quoi sert le Travail Social ? »
  4. Politiques d’intégration et d’insertion
  5. Pauvreté et précarité (éléments de sociologie)
  6. Déontologie, morale et éthique

Les apports théoriques seront complétés par divers documents de travail photocopiés et distribués aux stagiaires.